90 | Gélules

Puissant antioxydant dérivé d’huile de coco, l’acide alpha-lipoïque (ALA en anglais) contribue à améliorer la sensibilité à l’insuline et à maîtriser les effets de l’oxydation qui peuvent mener à l’endommagement des nerfs. Cette gélule antioxydante, lipo et hydrosoluble, aide aussi à combattre l’atteinte radicalaire responsable du vieillissement prématuré des cellules.

Avantages

  • Aide à améliorer la sensibilité à l’insuline
  • Réduit les symptômes de neuropathie diabétique
  • Type d’AAL utilisé dans le cadre de la recherche chez l’homme
  • Sans gluten

  • Sans OGM

  • Sans laitage

  • Sans soja

  • Ingrédients et dosage
  • Renseignements détaillés

Ingrédient médicinal

  • Acide dl-alpha lipoïque
    300 mg

Ingrédients non médicinaux

  • farine de riz, stéarate de magnésium (végétal), dioxyde de silicium

Capsule

  • gélatine

Dosage pour adultes

  • Prendre 2 gélules par jour ou selon les indications d’un dispensateur de soins de santé

Le diabète peut causer divers troubles nerveux (neuropathie diabétique) allant de sensations de picotement à une perte complète de sensibilité. Une mauvaise maîtrise de la glycémie et l’oxydation contribuent toutes deux à la neuropathie diabétique. Certains antioxydants naturels améliorent la sensibilité à l’insuline et la capacité de l’organisme à traiter le sucre avec efficacité, soutenant ainsi la fonction nerveuse. L’AAL (acide alpha-lipoïque, ALA en anglais) est un puissant antioxydant dérivé d’huile de coco qui aide à maîtriser les effets de l’oxydation susceptibles d’endommager les nerfs. L’effet antioxydant de l’AAL est multiplié par sa capacité à « recycler » les autres antioxydants déjà utilisés par l’organisme. Les études portant sur des diabétiques atteints de symptômes de neuropathie diabétique indiquent que la supplémentation en AAL fournit un soutien antioxydant significatif.

Caractéristiques principales du produit

  • Antioxydant liposoluble et hydrosoluble
  • L’AAL rétablit la puissance et l’activité des antioxydants « usés »
  • Bénéfique en présence de troubles de santé aggravés par l’oxydation tels que le diabète et les affections cardiovasculaires
  • Aide à lutter contre l’atteinte radicalaire, qui est aussi responsable du vieillissement cellulaire prématuré
  • Le même type d’AAL (composé racémique) que celui utilisé dans le cadre de la recherche chez l’homme